Étiquette : Architectural

La maison Valèze, située dans la ville de Prades-le-Lez dans l’Hérault, s’inscrit dans la tradition des maisons individuelles des années 1980. Ses nouveaux habitants souhaitaient adapter l’espace intérieur à leurs besoins familiaux. La cuisine, véritable pièce centrale de la maison, se devait d’être repensée pour dialoguer harmonieusement avec les espaces de vie tout en s’ouvrant généreusement sur ses espaces extérieurs. Le jardin est entièrement repensé agrémenté d’une piscine à débordement ouverte sur le paysage. Cette réhabilitation lourde répond aux souhaits et sensibilités de ses nouveaux habitants pour un confort optimal.

  • CLIENT : Privé
  • SITUATION : Prades-le-Lez, Occitanie – France
  • PROJECT : Mission complète pour la réhabilitation lourde et l’extension d’une maison individuelle.
  • SURFACE : 100 m²
  • BUDGET : 140 K€
  • PHASE : Etudes en cours
1
2
3
4
5

Le Mas des Arbousiers

Cette maison, située au pied du Pic Saint Loup dans le village de Valflaunès, tend à s’inscrire durablement dans son paysage. Cette approche met en oeuvre uniquement des matériaux locaux (pierre calcaire de Castrie, Bois douglas des Cévennes… ) afin de générer une économie local vertueuse et respecter une tradition constructive adaptée aux conditions climatiques. L’organisation générale de la maison s’articule autour des espaces de vies placés sur un podium offrant ainsi une vue magistrale sur le Pic Saint Loup et l’Hortus. L’Architecture massive de cette construction est induite par son matériaux, la pierre. L’inertie de ce matériaux apporte une fraîcheur constante au sein de la maison. La maison offre une architecture classique souhaitée par ses futurs propriétaires tout en proposant un confort adapté aux exigences contemporaines (plancher chauffant, volets roulants, éclairages Led….)

  • CLIENT : Privé
  • SITUATION : Route de Saint-Martin de Londres, Valflaunès, Occitanie – France
  • PROJECT : Mission complète pour la réalisation d’une maison individuelle à énergie passive.
  • SURFACE : 170 m²
  • BUDGET : 330 K€
  • PHASE : Chantier en cours
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9

Cette maison, située dans le village de Saint-Jean-de-Cuculles dans l’Hérault, s’inscrit dans la tradition des maisons individuelles parcellaires environnantes. Ses futurs habitants souhaitaient un espace intérieur ouvert sur le paysage sans subir les fortes chaleurs de l’été en s’inspirant des habitats tropicaux.

Contraint par une emprise au sol maximum de 150m², la maison se devait d’accueillir 6 chambres ainsi qu’un large espace de vie ouvert. Afin de limiter l’emprise au sol et de réduire les déplacements intérieurs, celui-ci articule, tel un palier à mi-hauteur, les deux niveaux de chambres.

L’ensemble cette maison simple est sertie d’une coursive périphérique, protégeant du soleil d’été, capable d’accueillir de larges terrasses ainsi qu’un palier d’accueil.

  • CLIENT : Privé
  • SITUATION : 196 chemin de Bassac, 34270 Saint-Jean-de-Cuculles, Occitanie – France
  • PROJECT : Mission permis de construire pour la réalisation d’une maison individuelle.
  • SURFACE : 200 m²
  • BUDGET : 300 K€
  • PHASE : Livré
1
2
3
4

Situé dans le centre historique de Prades-le-Lez, cette ancienne parcelle viticole de 4688m² habitée par une ancienne grange et  mitoyenne de l’ancienne école construite en 1859 accueillant l’actuelle Poste, fut le sujet d’un appel à projet organisé par les voisins et l’association Prades Initiatives.

Cet ancien espace agricole devenu espace urbain se devait d’accueillir 1200 m² de logements et 1000m² de locaux d’activités tout en respectant le tissu urbain environnant, les bâtisses existantes et le cadre de vie du voisinage. Ainsi, L’ancienne grange viticole réhabilitée, prolongée et mis aux normes d’Etablissement Recevant du Public (ERP), intègre la future Poste de Prades-le-Lez ainsi que toutes les entrées des réseaux viaires nécessaires au bon fonctionnement d’un équipement d’utilité publique et au stationnement des habitants.

Grâce à cette dissociation des circulations voitures et piétonnes la parcelle s’ouvre généreusement sur son espace public et sécurise les cheminements doux où s’articulent les espaces d’activités, Poste, commerces, bureaux. Afin de respecter le tissu urbain existant mitoyen au Sud et parcellaire au Nord et ainsi réunir ces deux échelles urbaines, les locaux d’activités et les logements collectifs s’articulent sous la forme de plôts. Cette forme urbaine simple, favorise des espaces intérieurs compacts largement ouvert sur le paysage. Leurs implantations respectives, pensées pour éviter tout vis à vis, génèrent des percées visuelles et favorisent l’écoulement pluviale naturel jusqu’au ruisseau existant des Cantarelles.

Enfin, ce projet, réfléchi en collaboration avec les habitants de Prades-le-Lez,  propose une architecture classique en pierres massives du Languedoc. Cette technique de construction ancestrale respecte l’esthétique de la ville, offre une qualité incontestable aux habitations ainsi qu’un chantier propre ne générant aucune nuisance sonore et visuelle (sans grue). Il génère, de plus, une économie circulaire vertueuse valorisant le savoir faire des entreprises du Languedoc.

 

  • CLIENT : Projet participatif avec les Habitants et associations de Prades-le-Lez
  • SITUATION : 256, Route de Mende, 34730 Prades-le-Lez, France
  • PROJECT : Logements collectifs, Poste, Commerces, Locaux d’activités.
  • SURFACE : 2640 m²
  • BUDGET : 3 500 K€
  • PHASE : Etudes
1
2
3
4
5
6
7

Le Madeleine

Développé au sein de l’agence Sébastien Segers Architecte, ce projet tend à redonner tout son lustre au bâtiment valorisé en 1939 par l’architecte Louis Faure-Dujarric. Il combine cohérence modernité et unité à travers la création d’un façade monolithique en marbre de carrare soulignant, par son design, les dynamiques horizontales des larges baies vitrées et les fonctions du programme. Son design accompagne les cheminements et souligne les vitrines inscrivant ce bâtiment dans la longue tradition des centres commerciaux parisiens.

 

  • CLIENT : MGPA
  • SITUATION : 117/21, Boulevard de la Madeleine – 20/26 rue Duphot, Paris – France
  • PROJECT : Réhabilitation du centre commerciale « les trois Quartiers » et de sa façade
  • SURFACE : 14 000m²
  • BUDGET : Confidentiel
  • PHASE : Livré en 2013
A1
A2
A3
A4
A5

Maison ACC

La maison ACC, situé dans le village de Valflaunès au pied du Pic Saint Loup, tend à s’inscrire durablement dans son paysage. Cette approche met en oeuvre uniquement des matériaux locaux (pierre calcaire de Castrie, Bois douglas des Cévennes… ) afin de générer une économie local vertueuse et respecter une tradition constructive adaptée aux conditions climatiques. L’organisation générale de la maison s’articule autour des espaces de vies placés sur un podium offrant ainsi une vue magistrale sur le Pic Saint Loup et l’Hortus. L’Architecture massive de cette construction est induite par son matériaux, la pierre. L’inertie de ce matériaux apporte une fraîcheur constante au sein de la maison et inscrit le bâti dans une tradition adaptée aux exigences contemporaines.

  • CLIENT : Christian & Anne Cotte
  • SITUATION : Route de Saint-Martin de Londres, Valflaunès, Occitanie – France
  • PROJECT : Mission complète pour la réalisation d’une maison individuelle à énergie passive.
  • SURFACE : 130 m²
  • BUDGET : 250 K€
  • PHASE : Chantier en cours
A1
A2
A3
A4
A5

Les jardins du Riveral est un Etablissement d’Hébergement pour le Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) conceptuel commandé par la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie. Ce projet se devait de proposer toutes les fonctions d’un EHPAD adapté pour les personnes atteintes de maladie d’Alzheimer en se fixant pour objectif de réduire au maximum les déplacements des résidents et du personnel soignant au sein de l’établissement. Notre travail s’orienta vers l’aménagement de chambres trapézoïdales afin de réduire les couloirs et d’ouvrir les chambres vers le paysage. Ce design génère ainsi des groupements alvéolaires de 10 à 15 chambres articulés autour de fonctions thérapeutiques distinctes. Ces différentes alvéoles personnalisent ainsi chaque espaces créant des repères spatiaux et favorisant les échanges entre résidents, visiteurs et personnels soignant.

Cet optimisation des déplacements réduit ainsi fortement l’impact de cet établissement sur son paysage. Ainsi, en comparaison, cet EHPAD propose une emprise au sol trois fois moindre qu’un EHPAD traditionnel pour une même capacité, favorisant les implantations en milieu urbain (plus proche des commodités et de la vie active) ou limitant l’étalement urbain des villes.

  • CLIENT : Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie
  • SITUATION : 800 avenue du Mas Salat, 34150 Gignac – France
  • PROJECT : Concours d’idées du CNSA 2016.
  • SURFACE : 3 700 m²
  • BUDGET : 8 Million €
  • PHASE : Concours en 2016
A1
A2
A3
A4
A5